Georges Brassens
Transposer

À mon frère revenant d'Italie


Alfred de Musset Georges Brassens


pasted-graphic-7pasted-graphic-3pasted-graphicpasted-graphic-2pasted-graphic-1pasted-graphic-4pasted-graphic-3-2pasted-graphic-4-2pasted-graphic-5

Song : E
Intro :
F C F G7 C
F C F G7 C

C C7
Ainsi, mon cher, tu t'en reviens
F Fm
Du pays dont je me souviens
E E7
Comme d'un rêve,
Am
De ces beaux lieux où l'oranger
D7
Naquit pour nous dédommager
G7 C
Du péché d'Eve.

F C F G7 C

C C7
Tu l'as vu, ce fantôme altier
F Fm
Qui jadis eut le monde entier
E E7
Sous son empire.
Am
César dans sa pourpre est tombé;
D7
Dans un petit manteau d'abbé
G7 C
Sa veuve expire.

F C F G7 C

C C7
Tu t'es bercé sur ce flot pur
F Fm
Où Naples enchâsse dans l'azur
E E7
Sa mosaïque,
Am
Oreiller des lazzaroni
D7
Où sont nés le macaroni
G7 C
Et la musique.

F C F G7 C

C C7
Qu'il soit rusé, simple ou moqueur,
F Fm
N'est-ce pas qu'il nous laisse au coeur
E E7
Un charme étrange,
Am
Ce peuple ami de la gaieté
D7
Qui donnerait gloire et beauté
G7 C
Pour une orange?

F C F G7 C

C C7
Ischia! c'est là qu'on a des yeux,
F Fm
C'est là qu'un corsage amoureux
E E7
Serre la hanche.
Am
Sur un bas rouge bien tiré
D7
Brille, sous le jupon doré,
G7 C
La mule blanche.

F C F G7 C

C C7
Pauvre Ischia! bien des gens n'ont vu
F Fm
Tes jeunes filles que pied nu
E E7
Dans la poussière.
Am
On les endimanche à prix d'or;
D7
Mais ton pur soleil brille encore
G7 C
Sur leur misère.

F C F G7 C

C C7
Quoi qu'il en soit, il est certain
F Fm
Que l'on ne parle pas latin
E E7
Dans les Abruzzes,
Am
Et que jamais un postillon
D7
N'y sera l'enfant d'Apollon
G7 C
Ni des neuf Muses.

F C F G7 C

C C7
Toits superbes! Froids monuments!
F Fm
Linceul d'or sur des ossements!
E E7
Ci-gît Venise.
Am
Là mon pauvre coeur est resté.
D7
S'il doit m'en être rapporté,
G7 C
Dieu le conduise!

F C F G7 C

C C7
Mais de quoi vais-je ici parler?
F Fm
Que ferait l'homme désolé,
E E7
Quand toi, cher frère,
Am
Ces lieux où j'ai failli mourir,
D7
Tu t'en viens de les parcourir
G7 C
Pour te distraire?

F C F G7 C

C C7
Frère, ne t'en va plus si loin.
F Fm
D'un peu d'aide j'ai grand besoin,
E E7
Quoi qu'il m'advienne.
Am
Je ne sais où va mon chemin,
D7
Mais je marche mieux quand ta main
G7 C
Serre la mienne.
F C F G7 C
F C F G7 C
Transposer